Adolescence·Jeune adulte·Service presse

Dentelle et Ruban d’Argent Tome 1 : Jeux du Sort

Couverture du livre Dentelle et Ruban d'argent Tome 1 : Jeux du sort de America Grace

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre offert en version numérique par les éditions Plume Blanche dans le cadre de leur Opération Spéciale SummerTime (#OSST) : Jeux du Sort, premier tome du diptyque Dentelle et Ruban d’Argent de l’auteure America Grace. Un grand merci à toute l’équipe !
J’avais hâte de vous parler de ce livre, car sa commercialisation chez les Editions Plume Blanche prend fin le 15 Août selon la volonté de l’auteure, ce qui à mon avis est vraiment dommage car ce texte mérite d’être connu. Vous pouvez suivre sa page Facebook ou son site, afin d’être au courant de ses futures publications.

L’histoire se déroule à For Willbrook, ville mystérieuse où l’hiver est éternel, et que seuls les cœurs purs emplis de bonnes intentions peuvent trouver. Dans cette ville où la magie existe encore, William en fait son gagne-pain pour subvenir aux besoins de sa sœur à la santé si fragile, qu’il aime profondément… Mais d’un amour qui, en secret, est tout sauf fraternel. Le Sort le met alors, en échange d’un salaire plus que confortable, au service de la belle et douce Wendy, elle aussi atteinte d’une grave maladie. Entre les deux jeunes femmes à l’âme si douce et si prompte à s’émerveiller du monde, le cœur de William balance, alors que le Destin se met en marche à toute vitesse… Quel avenir pour ce triangle amoureux qui risque à tout instant d’être fauché en plein vol ?

Ce roman n’est peut-être pas un coup de cœur, mais il reste une histoire magnifique et surtout une très belle découverte.

La plume d’America Grace est très poétique, elle nous emmène dans un univers très imagé et d’une grande douceur : « Elle venait d’apparaître sous la lumière d’argent et se tenait là, maintenant figée, saisie par tant de beauté. Des larmes de diamant perlaient au bord de son regard de jade et ruisselaient silencieusement sur son beau visage blanc, illuminé par l’astre au-dessus d’eux. Un cortège de flocons s’élança soudain à l’assaut de la terre gelée. Soulevée par une violente bourrasque, la neige voletait autour d’eux comme un incroyable duvet de velours. »

Dès les premières pages, l’auteure réussit à nous emporter très vite dans son univers.
Entre le vocabulaire utilisé, un peu désuet, les nombreuses figures imagées et poétiques et le fait que le lieu où se déroule l’action (For Willbrook) soit plongé dans un hiver éternel, on a l’impression que cette histoire est un peu hors du temps, éthérée. Tout est semblable à cet hiver éternel, sublimé par la neige qui symbolise par sa blancheur et ses flocons cristallins la pureté, la douceur, cette neige qui étouffe les bruits et les corps.
A son image, les personnages, et plus précisément les deux personnages féminins principaux sont représentés très purs et très doux, aimants.

Malheureusement, ce qui fait la magie de cette histoire est aussi, selon mes goûts, son plus gros défaut.
En effet, si cette douceur instaure une ambiance magique, pure et presque surannée, je trouve qu’elle rend le récit un peu trop plat. En effet, le récit manque selon moi cruellement de rythme, malgré la tentative de casser un peu cette douceur en entrecoupant les péripéties de William, Hanna et Wendy d’une autre histoire assez sombre. Mais finalement cette seconde trame arrive un peu comme un cheveu sur la soupe sans raison ni grand intérêt à priori, et ne fait que désorienter le lecteur à mon avis.
En plus d’un manque de rythme, je trouve que ce roman manque de couleur, de passion. Les personnages, trop purs et trop délicats manquent de mordant, d’épaisseur et paraissent tout subir sans jamais vraiment agir. De plus, tout est trop étouffé par les innombrables images poétiques et autres déclarations d’amour sans fin, et finalement, on ne ressent pas la force des émotions décrites…

Quelques mots sur cette magnifique couverture ? Elle a été illustrée par la talentueuse Tiphs, dont vous pouvez retrouver le blog ici et la page Deviantart ici où vous pouvez trouver d’autres dessins du même esprit. Toute en finesse, elle illustre par ses couleurs et sa délicatesse cette ambiance neigeuse et pure, tout en mettant en exergue cette extrême féminité des deux héroïnes Hanna et Wendy, symbolisées l’une par son ruban d’argent, et l’autre par son goût pour la dentelle… Je l’aime vraiment beaucoup.

Couvertures de Dentelle et ruban d'argent T.1 et 2 et America Grace

Encore merci aux Editions Plume Blanche pour m’avoir permis de découvrir ce récit fantastique aux portes du conte, au charme sans pareil. Je lui donne 4,5/5, c’est un très beau texte. Malgré ses défauts, j’ai réellement été charmée par cette histoire, au point de m’offrir ce roman et sa suite en version papier avant qu’il ne soit plus disponible. Et je ne peux que vous conseiller d’en faire autant ! Et vous, l’avez-vous lu ? Craquerez-vous avant qu’il ne cesse d’être édité le 15 août ?

A bientôt par ici !

.Chloé

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s