Adolescence·Jeunesse

Felicity James

Couverture du livre Felicity James

Abonnée depuis quelques temps à un groupe Facebook de vente de livres d’occasion entre particuliers, j’aime bien regarder les titres des différents livres à vendre. Et puis, de temps en temps, je vois passer un livre que j’ai lu plus jeune et beaucoup aimé, alors je profite de l’occasion et je l’achète…

Le dernier en date, c’est Felicity James, un roman de l’écrivaine américaine Jennifer Lynn Barnes, aussi connu sous le titre Golden. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que la couverture, illustrée par Laurent Besson (dont vous pouvez visiter la galerie) est très jolie, flashy à souhait. Elle excelle à illustrer le livre, et plus précisément le don de Lessie, c’est terrible ! Elle accroche vraiment l’œil.

Felicity James est un roman que je dirais écrit pour un public adolescent, amateur de fantastique et de mythologie. On y fait la connaissance de Felicity « Lessie » Shannon James, une adolescente californienne comme les autres. A une exception près : à l’instar de toutes les femmes de sa famille, en tant que descendante de Shannon, elle a le don de  Vision. Lessie, elle, voit les auras des gens, sous forme de halos colorés, ce qui ne lui rend pas toujours la vie facile avec ses camarades. Alors, quand sa famille déménage, elle se promet de devenir une jeune fille tout à fait normale. Mais c’est sans compter son don qui n’en fait qu’à sa tête, les pestes de son nouveau lycée… et l’apparition du « Garn » dans un couloir de l’école.

Ce roman jeunesse fait partie de ces romans qui ne ressemblent à nul autre parmi tout ce que j’ai pu lire. Publié en 2006, il est de ces romans qui cassent un peu les clichés de l’école américaine. En effet, si on retrouve, dans le nouveau lycée de Lessie, le clivage populaire/impopulaire ou « Diam’z « / « Zéros » des élèves, on découvre vite que les élèves d’un groupe ne sont pas forcément toujours hostiles à l’autre groupe. La tendance est souvent à la diabolisation absolue des élèves populaires, généralement idolâtrés mais inatteignables pour les autres élèves.

Ici, on découvre que le dernier des zéros peut être un héros, ou encore que la plus populaire de toutes les pestes est capable de se démener pour éviter la chute sociale à une jeune fille non populaire.

Le roman repose surtout sur un fond de fantastique. Lessie fait face aux difficultés de l’adolescence, accentuées par ses « bizarreries » que provoque sa Vision. Les auras qu’elle distingue sont révélatrices pour elle seule de la personnalité et l’humeur de chacun… Mais elle devra faire attention à ne pas se laisser dépasser par de mauvais jugements : l’habit ne fait pas le moine ! A l’exception, bien évidemment, du fameux Garn, « la pire des couleurs »… Lessie n’est bien entendu pas la seule à posséder un don : toutes les femmes de sa famille, descendantes de Shannon, possèdent un trait du don de Vision.
Notre héroïne va également découvrir qu’elles ne sont pas les seules à développer des pouvoirs particuliers… Mais je ne vous en dirai pas plus !

Facile à lire, Felicity James est un livre très accessible qui plaira aisément à tous les fans de fantastique. Plutôt orienté jeunesse – ados (collège-lycée), je le lis encore avec grand plaisir. Je donne la note de 4.5/5 au roman. Pour un livre jeunesse, je l’ai trouvé très original, agréable à lire, et avec une bonne morale. J’ai entendu dire qu’une suite avait été publiée sous le titre Platinum, mais je n’ai pas encore pu mettre la main dessus… Je vous tiens au courant !

Chloé

Publicités

2 réflexions au sujet de « Felicity James »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s